Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Jardin Mystic de Morrigan...

Petit recueil de méthodes de divinations diverses, recettes bien-être et de Traditions Celtiques...

Histoire et origine des Runes

Publié le 5 Février 2012 par morrigan-mystic in Un peu d'histoire...

 

Les runes sont issues d'un vieil alphabet germanique appelé Futhark qui fut utilisé par les Celtes, les Scandinaves et les Germains.

Le mot Futhark est composé des six premières lettres de l'alphabet runique : Fehu, Uruz, Thurisaz, Ansuz, Raidho et Kenaz.

 

Vers le II ème siècle avant J.-C., les peuples germaniques de l'Europe du Nord commencèrent à utiliser un alphabet fait de caractères appelés Runes. (appelé aussi Futhark)

Selon la mythologie scandinave, la connaissance de ces Runes venait d'Odin, le dieu borgne de la sagesse occulte et le protecteur des héros.

 

On dit qu'Odin traversait le ciel sur un cheval à 8 jambes, accompagné d'un corbeau et d'un loup.

Aux yeux des humains, il serait apparu comme un homme barbu vêtu d'un manteau gris et d'un chapeau à larges bords,

rabattus pour dissimuler son oeil perçant.

On dit aussi que, pour apprendre les Runes, Odin se serait suspendu à l'arbre du monde, *Yggdrasil (l'arbre géant qui, selon la mythologie scandinave,

soutenait l'univers), pendant neuf jours et neuf nuits, sans nourriture ni boisson, et empalé sur sa propre lance. Il

reçut à travers cette méditation et cette souffrance

le savoir sacré des runes

(Cette "représentation" me fait penser à l'Arcane du pendu dans le tarot)

* L'arbre du monde

Selon la mythologie scandinave, les branches du Yggdrasil soutenaient la terre et s'élevaient pour former la voûte du ciel.

L'une de ces trois racines se trouvait dans les enfers, la deuxième au pays des géant, et la troisième à Asgard, le foyer des dieux.

 

Les plus anciens exemples d'alphabets runiques subsistant sont gravés sur des rochers et des pierres levées en Suède.

les tribus nordiques étant nomades, les symboles runiques furent très vite transférés sur des tablettes de bois, d'os ou d'argile et des petites pierres,

afin de pouvoir être facilement transportés.

Les symboles runiques utilisent exclusivement des lignes droites, probablement plus faciles à tracer avec les instruments primitifs d'alors.

Chaque symboles possèdent un sens caché et n'est donc pas seulement la représentation d'une lettre.

Ces inscriptions à la traduction incertaine voire impossible, sont la plupart du temps des inscriptions à "dessein magique". Cela signifie que ces caractères runiques n’étaient pas ordonnés pour former des mots, mais que leur graveur utilisait alors leur sens magique, lequel ne dépend pas de la phonétique ou de la langue,

mais est propre à chaque caractère.

Dans le cas de telles formules runiques, le futhark perd son rôle de support du langage pour devenir le support des pratiques ésotériques propres aux cultures nordiques.

Les runes étaient un art sacré, étymologiquement ce mot signifie secret, chuchotement ou murmure.

Les Maîtres scandinaves des Runes utilisaient cet alphabet de nombreuses manières, et notement pour prédire l'avenir.

Les Runes servaient à guérir, à protéger, à calmer la colère du ciel, ou à aider un prisonnier à échapper à ses ennemis.

Elles étaient parfois gravées sur des épées, pour accroitre la force des soldats, et sur des amulettes ou des talismans que l'on portait pour attirer

l'amour, le bonheur et la prospérité.

 

La divination par les runes et la magie runique ont longtemps appartenu à de petits groupes d'initiés...

Tout comme le Tarot de Marseille, on peut voir dans les runes le parcours initiatique de l'être humain tout au long d'une vie terrestre

et certainement la préparation à une autre...

 

 

Chrys B. (Chrys Voyance)

(Recueil de textes et sources diverses)

Commenter cet article