Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Jardin Mystic de Morrigan...

Petit recueil de méthodes de divinations diverses, recettes bien-être et de Traditions Celtiques...

Edmond Belline

Publié le 7 Février 2012 par morrigan in Un peu d'histoire...

edmond belline

 

Dès le début du 19e siècle, de nombreux jeux divinatoires font leur apparition comme l'oracle BELLINE qui dès 1845 défraie la chronique. Ce jeu est, paraît-il, extraordinaire, il donne des voyances justes avec des thèmes simples mais remplis comme le Tarot de Marseille d'une symbolique authentique . Son auteur, Edmond Belline, avait l'habitude de dire à ses consultants qu'outre la connaissance , son oracle donnait un bien précieux entre tous ; la confiance en soi ! Edmond Belline était un homme curieux de tout et, en premier, des lois de la nature qu'il étudiait depuis sa plus tendre enfance.

Son grand père, versé dans la botanique, les plantes et l'herboristerie était un homme féru de recettes plus ou moins magiques : ainsi Belline étudi...a très tôt l'astronomie, l'astrologie, les recettes naturelles pour soigner ou pour aider les belles à l'être encore plus. C'était un homme petit, mince et très vif. Il était Franc Maçon du Grand Orient de France et se passionnait pour la symbolique et toute forme de rituélie. Passionné d'astrologie, il était aussi passionné de cartes et de divination.

C'est ainsi qu'il créa son jeu, en prenant des symboles connus de tous ( la chouette, le bateau, la lune , le soleil, l'étoile, le coffre, la clé ) et qui évoquait en chacun des références, des réminiscences, des envies d'aller plus loin, de rêver, de partir sur un mot qui engendrait une image, une idée, une réflexion, une intuition, car Belline est le roi de l'intuition. Il répétait sans cesse à ses consultants que...
"le mieux dans la vie est encore de s'écouter, d'écouter les avis des uns et des autres mais de toujours suivre les inclinaisons fortes et sensibles de son coeur, de ne jamais se forcer à faire quelque chose qui ne plaisait point, et de toujours aller au bout de ses convictions."

 

(Sources diverses)

Commenter cet article